Qatar Charity célèbre la réunification des trois derniers enfants afghans non accompagnés

 Qatar Charity a célébré la réunification des trois derniers enfants afghans avec leurs familles dans la capitale du Qatar, Doha, après que leurs familles ont été évacuées d'Afghanistan par l'État du Qatar après une séparation de sept mois, mettant fin à la mission de Qatar Charity de prendre soin de 260 Afghans mineurs séparés des membres de leur famille.Le PDG de Qatar Charity, Youssef bin Ahmed Al-Kuwari, a reçu les trois enfants et leurs familles lors d'un déjeuner le jeudi 31 mars, en présence de l'ambassadeur de France, M. Jean-Baptiste Favre, pour les féliciter de leurs retrouvailles. Pendant le mois de Ramadan et de renouveler l'engagement de Qatar Charity à garantir les droits des enfants vulnérables où qu'ils se trouvent.Youssef bin Ahmed al-Kuwari a déclaré : « Nous sommes heureux de réunir les trois derniers enfants pris en charge par Qatar Charity depuis août 2021 et de les réunir avec leur famille, et nous exprimons notre fierté d'appartenir à la communauté qatarienne, qui a répondu à notre appel à se porter volontaire en quelques heures et a travaillé sans relâche pendant des mois », soulignant que « Qatar Charity est aujourd'hui l'une des plus grandes organisations au monde qui s'efforce de fournir un soutien aux enfants vulnérables, aux Orphelins et autres, pour s'assurer qu'ils vivent avec dignité et protégez-les de toute forme d'exploitation." Le PDG de Qatar Charity a également remercié toutes les agences partenaires qui ont contribué à fournir des services de soutien médical, psychologique et social aux enfants, telles que le centre du Qatar pour le travail social, l’organisation gill abhoro,Fondation du Qatar,et Hamad Medical Corporation.Cette étape intervient après que l'État du Qatar a choisi Qatar Charity comme principale organisation chargée de coordonner les soins et les services fournis aux enfants afghans non accompagnés, sur la base de son expérience dans la prise en charge et la protection des enfants depuis 37 ans, et elle est étroitement liée à l'Afghan Qatar Charity a été créée en tant qu'initiative communautaire dans l'État du Qatar en 1984, sous le nom de « Comité du Qatar pour les parrains d'orphelins », pour parrainer les enfants qui ont perdu leurs parents pendant la guerre en Afghanistan.Qatar Charity a été désignée pour fournir une prise en charge alternative, un soutien, une protection et un soutien psychosocial à 260 mineurs afghans qui ont été séparés des membres de leur famille et de leur pays pour diverses raisons.Qatar Charity, en coopération avec le ministère des Affaires étrangères de l'État du Qatar, l'UNICEF et l'Organisation internationale pour les migrations, a élaboré des normes et des procédures pour établir un système collectif de prise en charge alternative basé sur les valeurs familiales et protection tout en assurant la sécurité et le bien-être des enfants.Qatar Charity a réussi à rassembler environ 261 volontaires et à les soumettre à un programme de formation sur les normes de base de la garde d'enfants et à travailler sur la continuité des volontaires pour renforcer l'intérêt individuel pour l'enfant et ses opportunités de développer des liens solides avec son soignant.Qatar Charity a pris en charge ces enfants pendant sept mois, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, par des centaines de bénévoles, travailleurs sociaux, psychologues et personnels mobilisés par Qatar Charity et divers partenaires dans la plus grande opération de protection de l'enfance.Qatar Charity, avec les organisations des Nations Unies et divers partenaires, a cherché à maintenir les liens familiaux dans le processus de réunification, car différentes équipes de soignants et de travailleurs sociaux ont travaillé pour établir une relation de confiance avec tous les enfants afin de s'assurer que les décisions d'évacuation étaient conformes au principe de l'intérêt de l'enfant.L'État du Qatar a accueilli des milliers de réfugiés afghans qui ont été hébergés et pris en charge à Doha après leur évacuation d'Afghanistan. Parmi eux se trouvaient environ 260 enfants non accompagnés, L'âge des enfants variait entre 6 et 17 ans.  Les enfants non accompagnés sont les plus nombreux groupe vulnérable et exposé aux risques d'exploitation, d'abus et de violence.