La délégation de Qatar Charity apporte son aide à la campagne "Stop La Famine somalienne "

 Dans le cadre de la poursuite de la campagne « Stop la famine somalienne » lancée par Qatar Charity pour venir en aide aux personnes touchées par la sécheresse.La délégation de Qatar Charity comprend M. Saoud Al-Maadeed, directeur du département demédias, et M. Khalid Abdullah Al-Yafei, directeur du département de secours,La visite permet d'examiner de près les effets de la sécheresse en Somalie, de voir la situation humanitaire des personnes touchées et de leur fournir une aide d'urgence.Le programme de la première journée comprenait une visite des camps de déplacés à la périphérie de la capitale somalienne, Mogadiscio, et de l'hôpital de maternité et d'enfance de Banadir, qui abrite un grand nombre d'enfants touchés par la sécheresse et exposés à des maladies liées à la malnutritionAffecté par la sécheresse et exposé aux maladies de malnutrition.    Distribution de paniers alimentairesLa délégation a distribué des paniers alimentaires aux familles les plus touchées par la sécheresse et qui vivent dans les camps de Duryel, Kulms et al-Maqbar. Les paniers comprenaient des produits alimentaires de base qui suffiraient aux familles pour un mois entier, et le nombre de bénéficiaires a atteint 514 familles. (3 084 bénéficiaires). Adam Sheikh Hassan, responsable du camp de Duryel, a déclaré que le camp de Duryel abrite 5 000 familles déplacées des régions de Lower Shabelle, Bay, Bakool, Gedo et Middle Shabelle, qui souffrent de conditions de vie et de santé difficiles, et cette souffrance augmente de jour en jour, en ces jours où il fait chaud le jour, il fait très froid et la nuit il fait très froid, alors que la plupart des habitants du camp vivent dans des maisons faites de branches d'arbres et de restes de vêtements usés.Abdel Nour Mursal, directeur du bureau de Qatar Charity en Somalie, a déclaré : « La Somalie connaît une situation humanitaire dangereuse, en raison du retard de la saison des pluies depuis trois ans, et cela a conduit au fait que la moitié de la population somalienne, environ 7,1 millions de personnes, menacées de famine, dont la plupart ont été déplacées de leurs villes et villages. Elles ont été stationnées dans des camps à l'intérieur des grandes villes, après un voyage ardu, dont certains ont duré plus d'un mois, à pied, à la recherche de nourriture pour satisfaire leur faim.Il a expliqué que Qatar Charity a commencé à intervenir depuis le début de la crise humanitaire dans les zones touchées dans tous les États somaliens, alors que plus de 123 738 personnes ont bénéficié de campagnes de secours dans le secteur de l'alimentation et de la nutrition entre novembre 2021 et mai 2022.Histoires humaines douloureusesLa crise de la sécheresse a eu un grand impact, en particulier sur les enfants, en raison de la famine et a causé la mort d'enfants et les blessures de centaines de milliers de personnes souffrant de malnutrition, et parmi les cas humanitaires qui ont bénéficié d'une aide alimentaire pour Qatar Charity, Mme Sultana Hussein Ibrahim , 26 ans, du village de Lamwi, à 45 kilomètres de la capitale Mogadiscio, où il se trouvait Elle a cinq enfants, dont deux sont morts en chemin à cause de la malnutrition, et quand elle est arrivée au camp de Tayeb, deux autres enfants sont morts, et elle a actuellement un enfant. Malgré l'état psychologique dans lequel elle et son mari se sentaient.Clinique mobileQatar Charity gère une clinique de santé mobile pour les personnes touchées par la sécheresse, qui fournit des services de santé gratuits et reçoit quotidiennement plus de 200 patients, dont la plupart sont des enfants, des femmes et des personnes âgées.Muhammad Alami Hassan, 49 ans, du village de Dimai, à Tataqa Seblali dans la région du Bas Shabelle, a déclaré : « J'ai 9 enfants qui souffrent de malnutrition. Je n'ai pas pu leur fournir de médicaments. Dieu merci, leur état s'est amélioré après ma visite à la clinique Qatar Charity dans le camp Selon les estimations de" Save the Children", 386 400 enfants somaliens souffrent de malnutrition aiguë, tandis qu'environ 1,5 million d'enfants somaliens de moins de cinq ans seront confrontés à la malnutrition aiguë d'ici la fin de l'année.